Une Terre, des humains

Jusqu’au 5 février prochain, l’UCLy vous invite à un voyage photographique, introspectif et philosophique. Une soixantaine d’œuvres du célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand ainsi que des créations d’étudiantes prennent place au cœur de l’ancienne prison Saint-Paul. Human interpelle, saisit, interroge le visiteur par la beauté de paysages vue du ciel, l’acuité des regards et des témoignages d’une humanité en souffrance mais pleine d’espérance.

Passées les portes vitrées du campus vous plongez dans un monde hybride, mélange artistique de l’architecture du lieu et de l’esthétisme de Yann Arthus-Bertrand. Des portraits et paysages grands formats nous accueillent au sein du hall fourmillant. Les visages immortalisés par l’objectif du photographe de renom côtoient ceux des étudiants, des enseignants, et autres visiteurs en mouvement.

Une exposition qui commence dans le hall du campus Saint-Paul de l'UCLy

Au centre, une yourte trône. A l’intérieur, le film éponyme de l’exposition, Human, tourne en boucle. Nous y retrouvons certains visages vus en préambule qui nous racontent des morceaux de vie. Ils viennent des quatre coins du monde. « Yann Arthus-Bertrand s’est situé dans une naïveté méthodologique », rapporte Laurent Denizeau, anthropologue, directeur du Département de Formation Humaine de l'UCLy. « Il est allé à la rencontre des gens en leur posant des questions existentielles, sur l’amour notamment. Il a écouté les trajectoires de vie qui pour certaines sont difficiles, marquées par les inégalités sociales, la discrimination raciale, la violence etc. »

hutte Yann Arthus Bertrand

Cette exposition a été imaginée conjointement par la Fondation GoodPlanet (voir encadré) notre Mission Culture dirigée par Dominique Vinay et le département de Formation Humaine. C’est la première fois que l’UCLy est commissaire d’exposition, c’est-à-dire a pensé la scénographie et choisi les œuvres. « Nous avons souhaité illustrer par l’art et la culture le thème qui fait écho au travail de recherche de l’UCLy et à sa nouvelle Chaire d’Université sur les Vulnérabilités.», explique Dominique Vinay. En effet, par cette exposition l’Université Catholique de Lyon décline un thème majeur de son identité intellectuelle : les vulnérabilités

Cette thématique se retrouve dans le travail du photographe, reporter, réalisateur et écologiste français à travers la lutte pour la préservation de la biodiversité et la lutte contre les inégalités sociales.  « Cette exposition entre dans ce souci d’être à l’écoute des vulnérabilités de l’humain et de tout ce qui est vivant. C’est autour de ces préoccupations que nous avons créé un module d’un semestre pour interagir sur le mode artistique avec Yann Arthus-Bertrand », commente Laurent Denizeau.

Trois niveaux de lecture : esthétique, éthique, et universitaire

Des étudiantes de l’UCLy ont choisi de dialoguer avec cet artiste phare de notre époque. Léna, Shana, Constance, Jade, Fanny, Maëlle et Julie ont réalisé 5 œuvres qui entrent en résonance avec le travail du photographe

Au premier étage, sur la passerelle où se poursuit votre voyage, votre regard s’arrête sur une œuvre inspirée du mobile de Calder. Des morceaux de miroirs vous invite à vous interroger sur votre identité, fragmentée, en mouvement… Cette pièce introduit les portraits tirés du film Human accrochés dans la rotonde. Vous entrez dans une expérience esthétique. Ici, l’espace est habité de silence et par la présence de visages tournés vers vous. De ces regards vous retenez les prénoms. « Chez Yann Arthus-Bertrand le regard est comme une fenêtre sur l’intériorité et la parole, indique Dominique Vinay. Nous avons dissocié les deux choses. »

exposition photo dans la rotonde de l'UCLy

Derrière le mur de la rotonde, la galerie qui en fait le tour vous incite à une expérience éthique par la lecture des témoignages de ces hommes et femmes. Leur histoire agit sur vous réflexivement et laisse ainsi parler votre cœur. Pour Dominique Vinay, « cet univers qui nous interroge porte un regard d’espérance sur le monde en prenant compte de sa fragilité et en intégrant la dimension que nous ne sommes pas parfaits. »

A côté de ces témoignages, se côtoient d’émouvants travaux d’étudiantes traitant des injustices ainsi qu'un très beau texte sur l’universel et le singulier signé par l’anthropologue François Laplantine.

Vous voilà cheminant avec cette proposition jusqu’au rez-de-chaussée où se termine votre périple. Les installations d’étudiantes suscitent alors en vous un autre sujet de réflexion : Quoi de notre identité biologique ou du rêve racontent le plus de nous ? De quoi repartir animés d’une émotion tangible et de rêveries introspectives…

Human, du 25 novembre 2021 au 5 février 2022 au Campus Saint-Paul

La Fondation GoodPlanet

Créée en 2005, la Fondation GoodPlanet gère le travail artistique de Yann Arthus-Bertrand. L’artiste photographe en est par ailleurs le président.

La mission phare de GoodPlanet est de sensibiliser et d’éduquer le public à la protection de l’environnement à travers notamment des expositions invitant à découvrir la beauté et les richesses de la nature, à écouter et partager les témoignages des Hommes.

logo good planet

L'exposition Yann Arthus-Bertrand en images